Qu'elles sont les principales indications des traitements par AVK?

Les AVK peuvent être prescrits pour une durée allant de quelques semaines à toute la vie pour la prise en charge des pathologies suivantes:

  • Phlébite ( caillot au niveau des veines des membres inférieurs) ou risque élevé de phlébite ( chirurgie avec alitement prolongé)
  • Embolie pulmonaire ( caillot au niveau des poumons) ou risque d'embolie pulmonaire
  • Arythmies ou troubles du rythme cardique, valvulopathies
  • Infarctus du myocarde

A qu'elle heure prendre mon médicament?

La prise de votre traitement AVK doit se faire tous les jours à la même heure et de préférence le soir. Il peut se prendre avant, pendant ou après le repas.

En cas d'oubli < 8 heures,  la prise "oubliée" peut être rattrapée. La prise habituelle se fera à l'heure habituelle et à la dose habituelle.

En cas d'oubli >8 heures, il est préférable de sauter la prise et reprendre son traitement à l'heure habituelle et à la dose habituelle.

Pourquoi dois je faire mesurer  mon INR par une prise de sang?

Un sous-dosage ou un sur-dosage en AVK peut avoir des conséquences très graves. La surveillance biologique du traitement  AVK par la mesure de l'INR, est indispensable pour évaluer son éfficacité et sa tolérance. La valeur de votre INR permet à votre médecin d'adapter la dose de votre traitement. 

Votre médecin fixe un  "INR cible" ( valeur basse et valeur haute) dans laquelle doit se maintenir votre INR. Cet objectif dépend de votre maladie et de vos antécédents. La mesure de l'INR doit être faite le matin de préférence, ainsi en cas de besoin votre médecin peut modifier votre traitement le jour même.

Quelles sont les valeurs d'INR à rechercher : INR "cible"?

Chez un patient nécessitant un traitement par AVK, l’INR est adapté à chaque cas particulier. L’INR " cible " dépend de la maladie pour laquelle le traitement est prescrit.

Dans la plupart des cas, l’INR doit se situer entre 2 et 3 (ce qui correspond à un sang qui mettra 2 à 3 fois plus de temps à coaguler que celui d’un sujet non traité par anti-vitamine K) :

  • • un INR <  2 reflète une dose insuffisante, avec un risque de thrombose
  • • un INR > 3 peut correspondre à une dose trop forte, avec un risque potentiel d’hémorragie.

Dans ces situations il faut contacter son médecin traitant.

Dans certains cas pour être traité efficacement, il est souhaitable d’obtenir un INR plus élevé compris entre 3 et 4,5.

Dans tous les cas, un INR > 5 est associé à un risque hémorragique accru. Il faut contacter son médecin traitant.

Quand doit-on contrôler son INR ?

Un traitement équilibré correspond à un INR stable retrouvé lors de plusieurs contrôles consécutifs pour une même dose.

En début de traitement, les contrôles de l'INR sont bi-hebdomadaires, puis hebdomadaires pour permettre à votre médecin de trouver le bon dosage pour votre médicament AVK. Une fois la valeur cible atteinte et lorsque votre INR reste stable, la surveillance passe à 1 mesure de l'INR par mois.

  • Si votre INR est trop bas, il y a un risque de formation de caillot.
  • Si votre INR est trop haut, il y a un risque de saignements.
Seul votte médecin peut décider de changer le dosage de votre médicament en fonction de vos résultats d'INR.

Quels sont les médicaments conte-indiqués avec les AVK?

  • L'aspirine et les AINS ( Anti-Inflammatoire Non Stéroîdien) sont contre-indiqués avec la prise d'AVK.
  • Le paracétamol à forte dose et certains antibiotiques interagissent avec les AVK et peuvent déséquilibrer votre INR.
De nombreux médicaments peuvent modifier les valeurs de votre INR. Demandez l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant de prendre un nouveau médicament.


Faut-il changer son alimentation lorsqu'on est traité par AVK?

Certains aliments contiennent de la vitamine K en grande quantité et peuvent modifier votre INR

Les aliments riches en vitamine K sont:

  • brocolis, choux, choux-fleurs, choux de bruxelles
  • épinards, laitue, cresson, persil fenouil
  • huile de colza, huile de soja
  • foie et abats...
Ces aliments peuvent diminuer l’effet du traitement AVK.
Cependant, ils ne sont pas interdits, à condition de les répartir régulièrement dans l’alimentation et de les consommer sans excès.
 
Le jeûne augmente l’effet anticoagulant.

En cas d’intoxication aiguë par l’alcool, l’effet anticoagulant est augmenté. En cas d’intoxication chronique, l’effet du traitement AVK est diminué.



Source: Traitement anti-coagulant oral par AVK, ANSM (05/2009); Carnet de suivi AVK, ANSM (06/2013); Questions-Réponses sur les AVK, ANSM ( 04/2009); Bon usage des AVK, AFSSAPS ( 04/2009)