ALERTES ANSM

    0
MÉDICAMENTS

MÉDICAMENTS

On entend par médicament "Toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l'égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l'homme ou chez l'animal ou pouvant leur être administrée, en vue d'établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique. » CSP article l 5111-1

ACTIFED RHUME Comprimé Boîte de 15

Pseudoéphédrine chlorhydrate, Paracétamol, Triprolidine chlorhydrate

Fiche RCP ANSM du produit

Disponibilité : Épuisé

4,95 € TTC

livraison 48 / 72 heures

ACTIFED RHUME Comprimé  Boîte de 15

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • Indications

    Traitement au cours des rhumes de l'adulte et de l'adolescent de plus de 15 ans :
    des sensations de nez bouché ;
    de l'écoulement nasal clair ;
    des maux de tête et/ou fièvre.

  • Composition

    par comprimé
    Paracétamol (DCI) 500 mg
    Pseudoéphédrine (DCI) chlorhydrate 60 mg
    Triprolidine (DCI) chlorhydrate 2,5 mg
    Excipients : amidon de maïs prégélatinisé, povidone, crospovidone, acide stéarique, cellulose microcristalline, silice colloïdale, stéarate de magnésium.
  • Grossesse,

    Fertilité,Allaitement

    La présence de pseudoéphédrine parmi les constituants conditionne la conduite à tenir pendant la grossesse et l'allaitement. Grossesse : Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. En clinique, les études épidémiologiques n'ont pas mis en évidence d'effet malformatif lié à l'utilisation de pseudoéphédrine. Cependant, par mesure de prudence et compte tenu des puissantes propriétés vasoconstrictives de ce médicament, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse. Allaitement : La pseudoéphédrine passe dans le lait maternel. Compte tenu des possibles effets cardiovasculaires et neurologiques des vasoconstricteurs, la prise de ce médicament est contre-indiquée pendant l'allaitement.
  • Posologie

    Voie orale.
    Réservé à l'adulte et à l'adolescent de plus de 15 ans.
    1 comprimé à renouveler si nécessaire au bout de 6 heures minimum, sans dépasser 3 comprimés par jour.
    Le comprimé est à avaler tel quel, avec une boisson (par exemple eau, lait, jus de fruit).
    En l'absence d'amélioration au bout de 5 jours de traitement, il est nécessaire de prendre un avis médical.
    Insuffisance rénale :
    En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 10 ml/min), l'intervalle entre 2 prises sera au minimum de 8 heures. La dose de paracétamol ne devra pas dépasser 3 g par jour.
  • Contre-indications

    Absolues :
    Hypersensibilité à l'un des constituants du produit.
    Enfant de moins de 15 ans.
    Antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de facteurs de risque susceptibles de favoriser la survenue d'accident vasculaire cérébral, en raison de l'activité sympathomimétique alpha du vasoconstricteur.
    Hypertension artérielle sévère ou mal équilibrée par le traitement.
    Insuffisance coronarienne sévère.
    Risque de glaucome par fermeture de l'angle.
    Risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques.
    Antécédents de convulsions.
    Insuffisance hépatocellulaire, en raison de la présence de paracétamol.
    Allaitement (cf Fertilité/Grossesse/Allaitement).
    IMAO non sélectifs en raison du risque d'hypertension paroxystique et d'hyperthermie pouvant être fatale (cf Interactions).
    Sympathomimétiques à action indirecte : vasoconstricteurs destinés à décongestionner le nez, qu'ils soient administrés par voie orale ou nasale [phényléphrine (alias néosynéphrine), pseudoéphédrine, éphédrine] ainsi que méthylphénidate, en raison du risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives (cf Interactions).
    En association aux sympathomimétiques de type alpha : vasoconstricteurs destinés à décongestionner le nez, qu'ils soient administrés par voie orale ou nasale [étiléfrine, naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine (alias néosynéphrine), synéphrine, tétryzoline, tuaminoheptane, tymazoline], ainsi que midodrine, en raison du risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives (cf Interactions).
    L'association de deux décongestionnants est contre-indiquée, quelle que soit la voie d'administration (orale et/ou nasale) : une telle association est inutile et dangereuse et correspond à un mésusage.
    Relatives :
    Grossesse (cf Fertilité/Grossesse/Allaitement).

  • Effets indésirables

    Liés à la présence de pseudoéphédrine :
    Troubles cardiaques :
    Palpitations.
    Tachycardie.
    Infarctus du myocarde.
    Troubles visuels :
    Crise de glaucome par fermeture de l'angle.
    Troubles gastro-intestinaux :
    Sécheresse buccale.
    Nausées.
    Vomissements.
    Troubles du système nerveux :
    Accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, exceptionnellement chez des patients ayant utilisé des spécialités à base de chlorhydrate de pseudoéphédrine : ces accidents vasculaires cérébraux sont apparus lors de surdosage ou de mésusage chez des patients présentant des facteurs de risques vasculaires.
    Accidents vasculaires ischémiques.
    Céphalées.
    Convulsions.
    Troubles psychiatriques :
    Anxiété.
    Agitation.
    Troubles du comportement.
    Hallucinations.
    Insomnie.
    Une fièvre, un surdosage, une association médicamenteuse susceptible de diminuer le seuil épileptogène ou de favoriser un surdosage, ont souvent été retrouvés et semblent prédisposer à la survenue de tels effets (cf Contre-indications, Mises en garde et Précautions d'emploi).
    Troubles urinaires :
    Dysurie (en particulier en cas de troubles urétroprostatiques).
    Rétention urinaire (en particulier en cas de troubles urétroprostatiques).
    Troubles cutanés :
    Sueurs.
    Exanthème.
    Prurit.
    Urticaire.
    Troubles vasculaires :
    Hypertension (poussée hypertensive).
    Liés à la présence de paracétamol :
    Quelques rares cas de réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rash cutané ont été rapportés. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.
    De très exceptionnels cas de thrombopénie, leucopénie et neutropénie ont été signalés
    Liés à la présence de triprolidine :
    Les caractéristiques pharmacologiques de la triprolidine sont à l'origine d'effets indésirables d'inégale intensité et liés ou non à la dose (cf Pharmacodynamie).
    Effets neurovégétatifs :
    Sédation ou somnolence, plus marquée en début de traitement.
    Hypotension orthostatique.
    Effets anticholinergiques à type de sécheresse des muqueuses, constipation, troubles de l'accommodation, mydriase, palpitations, troubles urinaires (dysurie, rétention).
    Troubles de l'équilibre, vertiges, baisse de la mémoire ou de la concentration, plus fréquents chez le sujet âgé.
    Incoordination motrice, tremblements.
    Confusion mentale, hallucinations.
    Plus rarement, des effets sont à type d'excitation : agitation, nervosité, insomnie.
    Réactions d'hypersensibilité (rare) :
    Érythèmes, prurit, eczéma, purpura, urticaire.
    OEdème, plus rarement oedème de Quincke.
    Choc anaphylactique.
    Effets hématologiques :
    Leucopénie, neutropénie.
    Thrombocytopénie.
    Anémie hémolytique.

>
Fatal error: imagecreatefromjpeg(): gd-jpeg: JPEG library reports unrecoverable error: Not a JPEG file: starts with 0x89 0x50 in /home/only-pharma.com/public_html/lib/tcpdf_min/tcpdf.php on line 7017